Le gestionnaire de patrimoine accompagne des personnes disposant généralement d’un capital important. Il les conseille et les guide pour faire fructifier leur capital par le biais de placements financiers. Son rôle consiste à prendre connaissance des projets et attentes d’un client, puis de réaliser un bilan de son patrimoine afin de l’aider à placer son argent de manière optimale. De plus en plus populaire, ce métier s’exerce après 5 années d’études. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le métier de gestionnaire de patrimoine : missions, études, salaires…

En quoi consiste le métier de gestionnaire de patrimoine ?

Un gestionnaire de patrimoine assure le métier de conseiller financier pour les personnes les plus fortunées. Disposant d’un capital souvent important, ces clients font appel à cet expert qui va les aider à gérer leur patrimoine. Celui-ci réalise dans un premier temps un bilan complet du patrimoine et de la fiscalité de chaque client afin de déterminer l’ensemble du capital dont il dispose. Cela peut être des placements en cours comme des actions, des salaires, du patrimoine immobilier… Il prend également connaissance de la situation fiscale du client en observant le montant de ses impôts. Il effectue ensuite un bilan avec son client afin de déterminer ses attentes, ses objectifs, mais également ses peurs et ses craintes. Le client désire-t-il développer activement son capital, ou préfère-t-il s’orienter vers des placements sécurisés ? A-t-il des objectifs particuliers, tel que s’assurer une retraite confortable ? Est-il en capacité d’accepter les placements risqués ? Toutes ces questions sont primordiales pour déterminer une stratégie de gestion de patrimoine adaptée et efficace. Enfin, le gestionnaire de patrimoine propose des préconisations en prenant en compte des contraintes à la fois juridiques, économiques et fiscales afin d’aider le client à faire fructifier son capital. Pour avoir plus d’informations sur les cabinets de gestion de patrimoine, rendez-vous sur le site internet www.cedrepatrimoine.fr.

Quelles études sont nécessaires pour devenir gestionnaire de patrimoine ?

Plusieurs parcours permettent d’exercer le métier de gestionnaire de patrimoine. Du fait de sa haute technicité à la fois dans le domaine commercial et technique, l’exercice de ce métier requière de longues études. En effet, 5 années après l’obtention du baccalauréat sont nécessaires pour devenir gestionnaire de patrimoine. Ce professionnel est un expert dans les domaines du droit, de la finance et de la gestion du patrimoine. Plusieurs parcours sont possibles. L’étudiant peut intégrer un IAE (Institut d’administration des entreprises) ou une école de commerce. Il peut réaliser un magistère en banque et finance. Il peut également obtenir le DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et de gestion). Enfin, le Master MBFA (Monnaie banque finances assurances) permet d’exercer ce métier.

Quel est le salaire d’un gestionnaire de patrimoine ?

Généralement, un gestionnaire de patrimoine est salarié dans une banque ou d’une société d’assurances. Certaines exercent en cabinets de gestion de patrimoine. Enfin, quelques uns choisissent d’exercer en libéral. Généralement, le salaire est constitué d’une part fixe et d’une part variable. Débutant, un gestionnaire de patrimoine peut espérer gagner 2 500 €. Mais l’évolution de carrière peut être rapide. Après quelques années seulement, le salaire peut doubler. En évoluant, il peut gagner en responsabilités et s’occuper de dossiers de clients disposant d’un capital de plus en plus important. Un gestionnaire de patrimoine peut évoluer vers l’encadrement d’une agence. Il peut également former de futurs salariés.