En raison de l’amélioration de la situation économique de la filière viticole, le prix des vignobles français dans la plupart des zones de production augmente et presque aucune région ne connaît une baisse. 

Un investissement sûr pour le long terme

L’investissement dans une propriété viticole est plus sûr que la bourse et plus stable à long terme en comparant à un fonds de commerce. Il s’agit d’un investissement d’avenir.

Selon le contrat, les domaines viticoles bénéficient de certains avantages fiscaux. Une bonne organisation peut optimiser la gestion fiscale (déduction des frais de financement, impôt sur la fortune immobilière, amortissements spécifiques, taxe foncière réduite, absence de taxe professionnelle…).

Les conseillers juridiques et financiers travailleront avec vous pour rechercher la solution la plus adaptée à votre projet et à votre situation. En vérifiant divers éléments clés dans le domaine viticole, les professionnels de ce domaine peuvent vous aider à réaliser et valoriser les acquisitions foncières dans des conditions sécuritaires pour les fonds d’investissement.

Que ce soit lors de l’implantation formelle ou à moyen et long terme, en portant une attention particulière au réseau de professionnel, il est bien entendu possible de suivre les structures d’acquisition foncière et de transaction. Il peut également aider les dirigeants à formuler des stratégies d’investissement (rentabilité, pertinence, cohérence budgétaire…) à travers des missions de conseil, et éventuellement les revendre.

Pour avoir plus d’information à ce sujet, veuillez consulter le site groupementfoncierviticole.com/

Le patrimoine viticole français constitue une valeur refuge

En plus d’améliorer la qualité de vie dans un milieu agréable, l’acquisition de vignobles est toujours un investissement attractif. En effet, en fonction des régions, la valeur du patrimoine viticole français n’a guère décliné. C’est un investissement stable et une valeur sûre qui peuvent assurer les futurs acheteurs. 

Hormis des crus, le grand château et la zone de production spécifique (soit 10 % du vignoble français), le vignoble n’a jamais été vraiment spéculé. L’avantage des vignobles est qu’ils ne sont pas affectés par les marchés financiers ou la politique. La rentabilité est donc stable, car elle se concentre sur des valeurs traditionnelles qui ont longtemps été plébiscitées. La vigne est un bien tangible et s’inscrit dans la logique de diversification patrimoniale haut de gamme. Ces acquisitions sont pleines de passion et de plaisir, et peuvent être adoptées dans une stratégie de placement et de long terme.

Les groupements fonciers viticoles

Les groupements fonciers viticoles, peu connus, méritent pourtant d’être incluses dans de nombreux patrimoines. Surfer sur la vague de l’appréciation du vin peut également diversifier le patrimoine et obtenir des avantages fiscaux et successoraux considérables. Mais les groupements fonciers viticoles, c’est quoi ?

C’est une entreprise qui achète des vignes au profit d’investisseurs individuels. Chaque groupement foncier viticole n’investit que dans un seul domaine, vous savez donc exactement quel produit vous achetez. L’investisseur devient propriétaire des parts et devient donc propriétaire de certains plans et mètres carrés du vignoble. Cela lui permet de recevoir un revenu sous forme loyer.

Habituellement jeunes viticulteurs, ils font appel à GFV ou groupement foncier viticole pour régler ou démarrer les droits de succession en vendant des terres tout en continuant à exploiter l’ensemble du domaine. Et comment le trouver ?

Le GFV n’est pas accessible au public. Par conséquent, les investisseurs doivent prendre les mesures nécessaires pour souscrire. Ils sont souvent distribués par des consultants en gestion de patrimoine et des banques privées. À noter qu’ils sont plutôt exceptionnels : il en lance un ou deux par an, selon les occasions. C’est un produit rare. À de très rares exceptions, seul le GFV en cours de création est ouvert. Après les avoir démarrés, ils ne seront plus disponibles.