Jugez-vous assez élevé le taux d’intérêt de votre crédit immobilier en cours, face à ceux qui sont relativement plus bas actuellement ? Faites-en une renégociation auprès de votre banque. Voici l’une des situations dans lesquelles il est intéressant pour vous de réaliser une renégociation de crédit immobilier. Lorsque vos mensualités comprennent majoritairement le paiement des intérêts, il vous est plus intéressant de faire une renégociation de crédit. Les détails !

En quoi consiste la renégociation de crédit immobilier ?

La renégociation de crédit immobilier est une opération qui consiste tout simplement à négocier avec votre organisme financier prêteur une réduction du taux d’intérêt pour votre crédit en cours, compte tenu des taux actuels historiquement modérés. Toutefois, il faut faire attention ! L’organisme financier prêteur n’est pas du tout obligé d’accepter. Il perd, en effet, financièrement parlant, à vous offrir un taux plus bas que celui qui a été convenu au départ. De ce fait, il faudra prouver que vous avez un profil bancaire altruiste. Si votre sollicitation est refusée, vous pouvez recourir au rachat de crédit par une autre banque. Cependant, dans une telle situation, une étude réfléchie de votre projet est de mise. En effet, les frais engendrés par l’opération ne rendent pas toujours financièrement attractif le montage.

À partir de quand est-il intéressant de faire une renégociation de crédit immobilier ?

Dans un prêt avec un taux fixe, l’échéance mensuelle est composée des intérêts et du capital. Cette péréquation change au cours de la vie du prêt. Ainsi, au commencement, le rapport des intérêts est plus important. Par la suite, pour la mensualité, il ne restera que le capital restant dû. De ce fait, pour vous, lorsque les mensualités comprennent en grande partie le remboursement des intérêts, il est plus intéressant de réaliser une renégociation de crédit et ce, idéalement dans le premier tiers de la vie du prêt. Toutefois, tout emprunteur qui a contracté un emprunt à un taux de prêt immobilier plus élevé que celui actuellement proposé est, dans son intérêt, de faire une renégociation de son crédit immobilier. Et de nos jours, vu l’attractivité des taux, votre banque saisira vite qu’il est plus intéressant pour elle de vous maintenir que de risquer de vous laisser partir faire un rachat de votre prêt par un autre établissement financier. Vous pouvez utiliser cet argument si vous constatez que votre banque n’est pas assez enthousiaste vis-à-vis de votre renégociation.

Et l’assurance de prêt immobilier, peut-elle être renégociée ?

Vous posez-vous peut-être la question : qu’en est-il de la renégociation de l’assurance de crédit immobilier ? Si les intérêts bancaires représentent le coût plus important de votre prêt, le coût de l’assurance emprunteur qui est inévitable est le second, étant donné que cette assurance emprunteur peut représenter jusqu’au tiers du prix intégral de votre emprunt. Le fait de changer d’assurance (ce qui constitue en soi une renégociation), c’est-à-dire de réaliser une résiliation de contrat d’assurance groupe contracté auprès de votre banque prêteuse, en vue de faire une souscription chez un autre assureur n’appartenant pas aux groupes bancaires, s’appelle la délégation d’assurance. Cette dernière est intéressante, dans la mesure où elle vous permet d’être bien couvert. En effet, vous serez dans l’obligation d’honorer l’équivalence de garanties entre le nouveau contrat d’assurance et l’ancien. Et grâce à la différence de coût, vous pourrez tirer profit de garanties supplémentaires. Votre deuxième avantage avec la délégation d’assurance est le fait de pouvoir beaucoup économiser étant donné que vous faites jouer la compétition entre les établissements financiers et, mieux encore, vous n’aurez plus à payer la marge que s’accorde la banque qui prête.