Pouvant assurer directement la gestion de vos biens, un conseiller en gestion de patrimoine peut donc vous suggérer la vente ou la mise en location de votre appartement/maison. Il peut également le faire pour les fonds de commerce. Commençant toujours sa mission par un bilan de revenus, de biens patrimoniaux et de vos attentes, il peut également vous suggérer l’assurance-retraite, l’assurance-vie ou le placement financier qui vous sont les mieux adaptés. Mais que faut-il avoir pour devenir conseiller en gestion de patrimoine ?

Activités d’un conseiller en gestion de patrimoine

 Professionnel du patrimoine, il assiste ses clients dans l’optimisation et la gestion de celui-ci. Il effectue une étude de l’état financier de ses clients, en vue de réaliser un bilan patrimonial. Il identifie la tactique patrimoniale ajustée aux changements fiscaux et législatifs, réalise des veilles sur les marchés économiques et les évolutions fiscales, en vue de diriger au mieux ses clients et bien conduire ses stratégies, et effectue des négociations de contrats. Grâce aux recommandations du conseiller en gestion de patrimoine (à titre d’exemple Althos Patrimoine, que vous pouvez contacter instantanément), ses clients vont pouvoir effectuer des placements financiers prolifiques dans l’immobilier, les actions boursières et autres. Ce spécialiste du patrimoine peut aussi assurer l’administration de leurs biens.

Compétences requises, qualités et environnement

 Pour devenir conseiller en gestion du patrimoine, il faut avoir de solides connaissances dans les finances, en gestion, en droit et en immobilier. Il doit donc, avant tout, être très à l’aise avec les chiffres. C’est un spécialiste sachant analyser les statistiques, se servir des logiciels financiers et effectuer la gestion des aspects relation client. Il doit avoir une capacité d’écoute, de la pugnacité, un bon sens de la négociation et des qualités de discrétion. Il pourra travailler dans les compagnies d’assurance, les cabinets de gestion de patrimoine et les banques. Il fait preuve d’une grande assurance dans le suivi des dossiers, d’énergie et de réactivité, selon les aléas du marché. Chargé de trouver de nouveaux acquéreurs, il lui faut déployer des compétences de prospection et de marketing.

Formation, études et évolutions possibles

La profession requiert cinq années d’études après le bac. Le recrutement se fait au niveau Master. Le cursus habituel est celui des études d’économie dans les grandes écoles de gestion, de commerce, ou à l’université. Il y a des masters qui proposent des spécialités dans la gestion du patrimoine. En ce qui concerne les évolutions possibles, un conseiller en gestion du patrimoine indépendant peut devenir responsable d’un bureau de gestion. L’évolution de sa profession est notamment liée au contentement de ses clients qui vont, par la suite, augmenter sa renommée. Dans une compagnie d’assurance, un cabinet de gestion de patrimoine ou une banque, le conseiller en gestion de patrimoine peut devenir responsable d’une zone géographique, chef de secteur ou responsable de clientèle.