Le crédit-bail qui n’est autre qu’une location avec option d’acquisition ou leasing est un crédit auquel on peut avoir recours afin de disposer d’un bien d’équipement comme une automobile. Le crédit-bail immobilier, lui, est une source de financement inédite de bien immobilier des entreprises à laquelle celles-ci ne s’intéressent pas assez, dans le cas d’une situation favorable au placement immobilier. Les détails !

Contracter un crédit-bail : ce qu’il faut faire

Tout d’abord, il faut savoir que le crédit-bail n’est pas uniquement réservé aux professionnels. Il est également destiné aux particuliers. Grâce à cette offre, l’emprunteur dispose d’un bien par le biais d’une location, en possédant une promesse de vente à l’issue du contrat. Le paiement des loyers pendant le contrat lui permet d’utiliser le bien en location, mais contribue également à son acquisition, s’il a le souhait de l’acheter à l’issue du contrat. L’acquisition est accompagnée par le paiement d’un montant résiduel prévu dans le contrat. Un dépôt de garantie est payé en début de contrat, puis le client doit payer mensuellement un loyer, sur deux ou trois ans. Dans le cas d’un crédit contracté par un particulier, ce dernier est tenu d’honorer les engagements appliqués au crédit à la consommation, particulièrement le délai d’abjuration et l’information préalable du consommateur.

Quels sont les avantages du crédit-bail ?

Le crédit-bail est une offre intéressante permettant de financer vos investissements. Différemment d’un prêt bancaire traditionnel, plafonné à une partie de la somme du placement (souvent, pas au-delà de 70 %), il acquitte la totalité de l’opération, permettant ainsi de préserver votre trésorerie. Grâce au crédit-bail, vous pouvez également bénéficier de services associés car l’offre déduira de vos charges imposables la somme des loyers payés à l’organisme financier et ce, jusqu’à la fin du contrat, la durée de ce dernier étant calculée sur celle de rentabilisation des matériels concernés.

Qu’en est-il du crédit-bail immobilier ?

Le crédit-bail immobilier, lui, est aussi possible pour les professionnels. De ce fait, l’entreprise peut louer des locaux professionnels et les acheter à la fin du contrat.  Elle peut aussi faire le choix de continuer la location ou de remettre au bailleur l’usage des locaux. Le crédit-bail immobilier se présente telle une source de financement inédite de bien immobilier des  entreprises à laquelle elles ne s’intéressent pas assez, dans le cas d’une situation propice au placement immobilier. En effet, grâce à lui, le financement des immeubles, sans apport initial, est possible. Et tel que c’est le cas dans le crédit-bail mobilier, il requiert une acquisition, par le crédit-bailleur, de l’immeuble d’entreprise qui sera, par la suite, loué à l’entreprise, souvent avec option d’acquisition, au terme du contrat.